[Gabon] Entreprise/Laurent SKITT AUKENGUE : un oral réussit devant la COSYGA

 [Gabon] Entreprise/Laurent SKITT AUKENGUE : un oral réussit devant la COSYGA
Digiqole Ad

La Société gabonaise des transports (SOGATRA), est depuis suspendue à la perfusion étatique pour sa survie. Plusieurs directeurs généraux se sont succédé, sans toutefois aplanir la situation socio-professionnelle des travailleurs.  Conséquence : la Sogatra vit au rythme des grèves sans fin, qui ont cependant connu un répit avec l’arrivée de Laurent SKIT ONENGUE, lequel redouble de pédagogie managériale pour fédérer autour d’un objectif clair : sauver la Sogatra à tout prix.

Il y a quelques semaines EBIENGUA Saturnin, président du syndicat des conducteurs et techniciens de la Sogatra échangeait avec le Secrétaire Général de la COSYGA, Philip Djoula. Au menu de cet échange, figurait la situation actuelle des agents de la Sogatra qui font face au retard de paiement de leurs salaires ainsi qu’aux contraintes liées à la décote.

Au sortir de cette première entrevue, la COSYGA avait promis au SYCOTEC de l’accompagner dans son combat visant à restaurer les droits des travailleurs de la Sogatra. Dans le cas contraire, ce syndicat se réservait le droit de rentrer en grève.

Se saisissant de cette démarche avenir de ses collaborateurs, Laurent SKIT ONENGUE s’est personnellement rendu ce jeudi 01 avril au siège de la COSYGA où il a rencontré Philip Djoula afin d’étudier avec ce dernier en présence du président du SYCOTEC, les différentes voies qui permettent de désamorcer la grève en vue.

Et, après plus de deux heures d’âpres explications, Laurent SKITT AUKENGUE s’en tire plutôt bien. Car, selon les propos d’un membre influent de la COSYGA « jamais on a vu un directeur aussi humble et engagé pour le bien-être de ses collaborateurs en dépit des difficultés dont il est confronté chaque jour ».

Laurent SKITT AUKENGUE a donc réussi son grand oral devant le directoire de la COSYGA, en parvenant à freiner le mouvement de grève dans le tuyau d’échappement de la Sogatra, une société où couve la colère de cinq syndicats.

Il faut même dire que depuis que Laurent SKITT AUKENGUE est aux commandes de la SOGATRA, les choses rentrent petit à petit dans l’ordre. Au paiement d’une bonne partie des arriérés de salaire, il a pu régler le problème de la décote salariale, l’autre pilule difficilement digérable par les travailleurs de la Sogatra.

S’agissant de la prime de la Covid-19 qui fait couler beaucoup de salive dans les rangs de la société, il explique « depuis avril 2020, nous accompagnons l’effort gouvernemental de lutte contre le coronavirus. Nos travailleurs ont été comme bien d’autres, en première ligne. Ils sollicitent aujourd’hui le paiement de leur prime y afférente. Et je puis vous dire, que cette question est progressivement en train d’être solutionnée », a-t-il indiqué.

Et, au moment où une bonne partie de ses bus est encore réquisitionnée pour le déplacement gratuit de certains groupes socio-professionnels ainsi que celui des populations démunies, on peut dire que la Sogatra n’a toujours pas les moyens propres à son devenir.

Pourtant, force est de constater que Laurent SKITT AUKENGUE manœuvre assez bien pour que son taco ne s’immobilise pas au premier virage. Il sait mieux que personne, où situer les intérêts divers. Alors, il fait de la négociation son va-tout auprès des partenaires sociaux. Une posture qui est aussi celle souhaitée par Philip Djoula qui déclare, parlant de la Sogatra « il faut maintenir le dialogue social au sein de l’entreprise, pour trouver ensemble les solutions idoines ».

Alain Michel Mbinah

0 Reviews ( 0 out of 0 )

Write a Review

0 Reviews ( 0 out of 0 )

Write a Review

Articles Connexes

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *